Rue de la Taille aux Moines 02 54 43 81 19

Blog

Latest blog posts

NR : BLOIS – Canton d’ALBAN : le RC Blois éliminé malgré une belle victoire face à Alban

La Nouvelle République d’aujourd’hui 9 mai 2022 regrette : “RC Blois – Alban : 17-11. Bien partis pour remplir leur objectif, les Blésois se sont éteints en deuxième mi-temps pour laisser aux Tarnais la qualification.”

 

“Le RC Blois a gagné le match, mais ne s’est pas qualifié pour les 16e de finale de Fédérale 3. Alors que les Albanais sont ivres de joie à sauter partout d’un côté du terrain, de l’autre les Blésois dépités se resserrent en cercle. Un élément rouge vient néanmoins perturber la communion des Bleus. Bernard Mauriès, les larmes aux yeux, s’adresse aux joueurs de Florent Moulin et Yannick Ouadec. Séquence émotion… « Je voulais vous dire merci, vous nous avez donné du fil à retordre, lâche le président tarnais à l’attention des Bleus dans un sanglot à peine contenu. La semaine dernière, vous n’étiez pas la même équipe mais aujourd’hui, dans ce stade, devant votre public… Excusez-moi, j’ai beaucoup d’émotions parce que pour notre petit village, c’est beaucoup ce qui nous arrive. Je connais vos ambitions et je vous souhaite de retrouver la route de la Fédérale 2 très vite. Aujourd’hui, vous avez eu une grosse envie. Si vous aviez eu la même la semaine dernière, je pense que vous seriez en 16e de finale aujourd’hui… »”

 

“Une phase finale de rugby, ça se joue en matchs aller et retour. Sur l’ensemble des deux, les Tarnais ont été les meilleurs, même si les Blésois ont donné beaucoup de plaisir et d’espoirs à leur nombreux public, ce dimanche au stade Saint-Georges. Devant près de 1.300 personnes massées dans la tribune et autour de la main courante, sous un soleil radieux, ils ont pris le match par le bon bout. Il leur fallait tout de même rattraper 24 points de retard et gagner avec au moins trois essais de plus que leurs adversaires ! Franchement, à la pause, ça n’était plus du rêve.”

“Épris d’une saine agressivité, Hardy et ses camarades, mangés dans les rucks il y a une semaine en Occitanie, avaient fermement décidé de montrer à leurs adversaires qu’ils n’avaient pas rencontré l’équipe qu’ils étaient réellement. Ce dimanche, ils n’ont pas tardé à prendre le match, et leur avenir, en main.
En possession du ballon ou non, les Bleu et Jaune n’ont cessé d’avancer sur leurs adversaires. Les Tarnais tentaient bien d’opposer le meilleur jeu possible, mais ils ne mettaient pas le pied une seule fois dans les 22 mètres locaux en première mi-temps. Les Blésois, en revanche, ne se faisaient pas prier, agressifs dans les rucks, mais aussi en conquête, en touche comme en mêlée. Surtout en mêlée ! Remontés comme des coucous, les joueurs du président Trazères grattaient un nombre incalculable de ballons.”

“Après seulement quinze minutes, Audric Andouard, sur une interception puis un coup de pied à lui-même dans le couloir gauche, faisait parler la poudre et allait tranquille en terre promise. Après la transformation de Léo Moliard qui avait ouvert le score sur une pénalité, le score était déjà de 10-0.”

“Alors que les Albanais vendangeaient au pied leurs seules occasions de marquer (0/2 pour Vaysse), le RCB maintenait une pression maximale jusqu’à la sortie malheureuse sur une civière de Léo Moliard, sonné à trois minutes de la pause. En rugby, il y a la passe après contact. Un geste technique très beau. L’inverse en revanche est interdit. Surtout lorsque le contact est un peu trop appuyé. Vaysse en a fait les frais, notifié du rouge après une bonne dizaine de minutes d’arrêt du jeu. Il restait alors trois minutes avant la pause. Il n’en fallait pas plus pour que le demi d’ouverture Faure aille à l’essai à la réception d’un ballon sorti d’un regroupement à quelques mètres de l’en-but tarnais (17-0, 40e).”

“Avec 17 points d’avance à la pause et deux essais à zéro, les Blésois étaient dans les clous pour gagner leur pari. C’était sans compter sur une deuxième mi-temps d’un calibre beaucoup moins gros… Sans doute un peu carbonisés par l’énergie et la concentration déployées en première période, les joueurs de Florent Moulin se sont mis à balbutier leur rugby. Choix d’ouvertures douteux, absences de replacement, en-avant… Ils n’ont pas été en mesure de profiter de leur supériorité numérique face à une équipe dont les remplaçants ont beaucoup apporté. Tant et si bien qu’Alban a commencé à réduire le score par une pénalité de Combes avant que Rabaud inscrive un essai à la 70e minute sur la première (et seule !) incursion des visiteurs dans les 22 mètres du RCB. Une dernière pénalité anéantira définitivement les espoirs des Blésois qui avaient pourtant montré beaucoup de mordant en première période.”

 

Florent MOULIN, entraineur, analyse :  “« On a pris le match exactement comme il le fallait. Est-ce qu’on n’a pas su gérer les émotions ? Parce qu’on avait l’ascendant sur ce match ! Même si on fait face à une belle équipe, on aurait dû appuyer encore plus. On a moins bien géré la deuxième mi-temps, c’est vraiment dommage. On a fait malgré tout une très belle saison et il faut construire là-dessus. Maintenant, cette élimination, c’est la loi du sport.»”

Jean-Marc TRAZERES, Président du RC Blois, se projette : “« En face, ça joue au rugby ! mais comme je l’ai dit cette semaine, on n’a rien à leur envier. Si on n’avait pas loupé le match aller, c’était possible pour nous de se qualifier. On a l’équipe pour. Il y a quand même un côté rassurant dans notre prestation d’aujourd’hui, par rapport aux jeunes qui sont dans l’équipe. Ils ont démontré qu’ils étaient capables d’aller jouer plus haut.»”

 

 

La fiche du match :

Les Séniors I domine l’US Canton d’ALBAN 17 – 11 : Mi-temps : 17 – 00.

RC Blois : 2 essais Natan ONESTAS (15°), Jules FAURE (40°+ 2), 2 transformations Léo MOLIARD, Hubert BOUVET, 1 pénalité  Léo MOLIARD (10°).

US Canton d’ALBAN:  1 essai (70°), 2 Pénalités (56°, 76°).

 

Les résultats du week-end du RC Blois :

 

 

 

 

 

Accédez à l’article complet de la NR ( Pierre HENAULT ) :