Rue de la Taille aux Moines 02 54 43 81 19

Blog

Latest blog posts

NR : BLOIS – Canton d’ALBAN : “On a à coeur de laver l’affront”, explique l’arrière-buteur du RC Blois Léo Moliard

La Nouvelle République d’aujourd’hui 6 mai 2022 interviewe : “Léo Moliard, l’arrière du RCB qui n’a pas digéré la défaite de dimanche dernier à Alban (37-13) attend que lui et ses partenaires se rachètent lors du retour joué dans un stade Saint-Georges blindé.”

 

Avec un peu de recul, que s’est-il passé à l’aller ?« Faut pas avoir peur de dire la vérité : « On s’est fait rouler dessus ! ». On n’a pas respecté le club, les dirigeants et les supporters qui étaient venus nous encourager. Notre match a été honteux. On n’a pas mis l’intensité prévue, on a manqué d’agressivité. »”

Une attitude pareille une fois en phase finale, c’est assez incompréhensible…« Je suis entièrement d’accord, c’est impardonnable de notre part. En plus, on avait eu des infos sur nos adversaires. J’avais réussi à rentrer en contact avec le capitaine de Saint-Afrique (Tarn) qui avait affronté Alban en saison régulière et il m’avait donné plein d’infos sur eux. Je les ai fait suivre à notre entraîneur Florent Moulin et il avait tout bien expliqué avant le match. Malheureusement, on n’a rien appliqué de ce qui nous a été demandé. »”

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné dans le contenu de votre match ?« On savait que notre pack était nettement supérieur, on savait qu’ils ne défendaient pas en touche, et plein d’autres petits détails… Le problème, c’est qu’on était perdus en attaque et qu’en défense on a été catastrophiques. On n’a pas su s’adapter au contexte, face à des joueurs qui puent le rugby, qui sont durs au mal et qui, honnêtement, avaient une envie décuplée par rapport à nous. »”

On était loin du cavalier seul de la première partie du championnat…« Évidemment et c’est un vrai problème. On ne va pas se mentir : à l’exception de Vincennes, notre poule était très faible ! Il y a une vraie différence en France entre le Nord et le Sud pour des équipes de même niveau. Nous, on a fini au total comme 4e équipe de Fédérale 3 ; Alban a terminé à la 60e place et à l’arrivée, ils nous mettent 24 points dans la vue ! C’est suffisamment parlant, non ? »”

Le long déplacement peut-il être une excuse ou au moins une explication ?« Pas du tout ! On était partis samedi matin ; on a dormi dans de très bonnes conditions, il faut vraiment remercier le président pour ce qu’il a fait pour nous. »”

Que vous êtes vous dit cette semaine à l’entraînement ?« Mardi, on a fait une séance vidéo et mercredi une séance qui a été très rude. Très clairement, ce seront les plus combattants qui joueront dimanche. »”

24 points de retard, c’est beaucoup, mais ce n’est pas insurmontable…« Mon père m’a dit : « Impossible, ça n’existe pas ! ». Il faut qu’on se présente sur le terrain avec la détermination maximale. Et question rugby, il faut revenir à des choses simples plutôt que de se lancer dans de grandes combinaisons. On doit jouer simplement, proprement, tout en maîtrise. Des phases après contact, du soutien, et on y va ! »”

Le public de Saint-Georgers aura son rôle à jouer…« On aura besoin de son aide et je veux qu’il sache qu’on a à cœur de laver l’affront. Il faut que le stade soit blindé. »

Une qualification pour les 16es de finale donnerait un véritable élan pour aller chercher la montée en Fédérale 2 (les équipes qui accèdent aux 8e de finale montent au niveau supérieur) ?« Arrêtons de parler de Fédérale 2. On n’a fait que ça depuis le début de saison ! Et voilà où on en est. Pour l’instant, moi, tout ce que je vois, c’est que l’an prochain on va jouer des derbys contre Vendôme… »”

 


Le programme du week-end du RC Blois :

 

Venez très nombreux faire le SEIZIEME HOMME :

 

 

Accédez à l’article complet de la NR (Pierre MICHEL) :